Amazon lance Prime Video Channels en France

Bénéficiez de 30 jours gratuits pour découvrir Amazon Prime vidéo !

Sur les chaînes françaises des groupes TF1, Lagardère et Mediawan, vous pouvez découvrir (si vous êtes abonné Amazon Prime) un vaste catalogue de séries et de films tels que Arthur et Les Minimoys, Sophie la girafe, Oggy et les Cafards sur GulliMax. En plus des contenus locaux, il y a également des séries internationales à succès comme Power, Black Sails, Mr. Mercedes sur STARZPLAY, des documentaires dédiés à la nature comme HumanVu du ciel sur GEO Television, des films de légende tels que West Side StoryLe Silence des Agneaux sur MGM et des programmes enfants à succès comme La Pat’ Patrouille et Peppa Pig sur TFOU MAX.

D’autres abonnements comme AB1, Mangas, Science et Vie TV et bien d’autres seront ajoutés à l’offre Prime Video Channels dans les mois à venir.

Voici les abonnements Prime Video Channels et leurs prix :

  • STARZPLAY (Lionsgate): €4.99/mois : La chaîne pour découvrir des séries incontournables comme « The Act, » et « Mr. Mercedes, » et les toutes nouvelles séries STARZ Original comme « The Spanish Princess, » « Vida, » et prochainement « Dublin Murders » et bien plus d’autres. STARZPLAY offre également accès à un large catalogue des films les plus populaires et appréciés d’Hollywood.
  • TFOU MAX (TF1): €3.99/mois : Tous vos héros préférés en illimité !
  • GulliMAX (Lagardère): €2.99/mois : Le meilleur de Gulli : 4000 vidéos en illimité et sans publicité
  • MGM (MGM): €3.99/mois : Blockbusters hollywoodiens, films cultes et séries pour les passionnés
  • GEO Television (RTL): €3.99/mois : Voir le monde autrement
  • Action Max (Mediawan): €3.99/mois : Le plus fort du cinéma d’action
  • Crime District (Mediawan): €1.99/mois : Suivez les enquêtes criminelles et faits divers comme si vous y étiez
  • Mon Science & Vie Junior (Mediawan): €2.99/mois : Découvrir les sciences en s’amusant
  • Automoto (Mediawan): €2.99/mois : Vivez votre passion au rythme de l’actualité, des essais, des compétitions
  • Toute l’Histoire (Mediawan): €1.99/mois : Revivez les grands moments qui ont marqué notre histoire
  • MUBI (MUBI): €9.99/mois : Découvrez chaque jour un film acclamé par la critique et choisi par nos experts
  • Canal J + Tiji (Lagardère): €1.99/mois : Tous les héros préférés des enfants de 3 à 12 ans
  • Hopster (Plato Media): €4.99/mois : Chaînes éducatives où vos enfants apprennent par leurs histoires préférées
  • Mezzo + Mezzo HD €3.50/mois : Le meilleur de la musique classique, du jazz et de la danse classique
Bénéficiez de 30 jours gratuits pour découvrir Amazon Prime vidéo !

Notre sélections des gadgets d’Halloween les plus cools

Halloween approche avec un fond de musique angoissante à la “Dents de la mer”. Si la traditionnelle fête américaine de fin d’octobre n’est que très peu célébrée en France, elle commence tout de même à prendre un peu plus d’ampleur chaque année. Que ce soit avec une chasse aux bonbons chez les voisins, des soirées déguisés entre amis ou une séance ciné pop-corn devant un film d’horreur, chacun sa façon de se mettre dans l’ambiance sorcières, vampires, monstres et compagnie.  Pour vous aider à vous mettre dans l’esprit frissons le 31 octobre, on a sélectionné pour vous les meilleurs gadgets d’Halloween trouvés sur internet, du costume à la décoration ! 

 Masque lumineux

En vogue depuis son apparition sur l’affiche du troisième volet d’American Nightmare, ce masque LED fait tout de suite de l’effet, même pas besoin d’un costume supplémentaire. Ce type de masque existe en plusieurs versions : crâne, citrouille ou encore visage des anonymous, un large choix s’offre à vous ! 

Le commander

Costume gonflable Extraterrestre 

Indéniablement notre gadget préféré. Donnez l’impression de vous faire enlever par un petit bonhomme vert avec ce costume gonflable ! Il suffit d’activer le mini ventilateur intégré au costume pour le faire gonfler et créer l’illusion parfaite. 

Le commander

Collier gouttes de sang

Pour ceux qui veulent avoir du style même à Halloween, nous vous proposons ce collier en forme de gouttes de sang. Vous donnerez l’impression de vous être fait trancher la gorge, tout en restant cool et serein. 

Le commander

Boucles d’oreille araignée 

Pour accompagner le collier de sang, quoi de mieux que ces araignées accrochés à votre lobe d’oreille ? Ces boucles d’oreilles agrémenteront votre tenue ou votre déguisement d’Halloween. 

Les commander

Costume pour chien araignée 

Même nos compagnons à 4 pattes ont le droit à leur déguisement d’Halloween ! Plusieurs tenues pour animaux de compagnie existent mais celle-ci est notre préférée. Qui aurait peur d’une araignée aussi mignonne ? 

Le commander

Araignée télécommandée 

Vous rêviez d’avoir votre propre petite araignée de compagnie ? Avec cette version télécommandée, c‘est tout comme et même pas besoin de la nourrir. Ou pour faire une blague à un ami phobique de ces bêtes à 8 pattes. Il vous suffit de la guider avec sa petite télécommande incluse dans la boîte.

La commander

Drone fantôme 

On reste dans le registre des farces avec ce drone fantôme idéal pour faire peur aux enfants qui viennent sonner chez vous pour réclamer des bonbons ou un sort. Equipé de 4 hélices au niveau de son cou, ce fantôme est guidable via sa télécommande et se recharge via son câble USB. Son crâne est également lumineux. 

Le commander

Mini projecteur pour fenêtres

On passe à la décoration avec ce mini projecteur qui donnera une petite touche en plus à votre intérieur. Placez-le derrière votre fenêtre et lancez l’une des 6 animations d’halloween disponibles entre les citrouilles maléfiques, le cimetière hanté de squelettes ou une invasion de zombies. Vous avez même la possibilité de le réutiliser pour les fêtes de fin d’année grâce à 6 animations de Noël.

Le commander

Sonnette de porte 

Toujours pour votre décoration, cette sonnette de porte cache bien son jeu. Si elle semble assez classique au premier abord, il suffit d’appuyer sur son bouton de sonnerie pour avoir un énorme oeil vert qui s’ouvre pour vous fixer. Fixez-la à la place de votre sonnette classique pour surprendre vos invités où les enfants venus chercher des friandises. 

La commander

Veilleuses crâne

Placez ces petites veilleuses colorées en forme de crâne un peu partout dans votre maison pour apporter une touche en plus à votre soirée Halloween.

Les commander

Vapotage : Juul cesse la commercialisation de plusieurs types de recharges aromatisées

Depuis le printemps, le Centre de contrôle et de prévention des maladies américain (CDC) a enregistré près de 1.500 maladies pulmonaires ayant provoqué la mort de 33 personnes. Point commun de ces malades : ils vapotaient, et pour 78% d’entre eux ils utilisaient des recharges au THC, l’agent psychoactif du cannabis.

Épidémie de maladies pulmonaires

L’affaire a fait suffisamment de bruit pour que l’administration américaine décide d’interdire les recharges de liquides aromatisés dans les prochaines semaines. Ce qui ne fait pas les affaires de Juul, le constructeur des vapoteuses bien connues, qui a décidé d’arrêter la commercialisation de recharges aux arômes mangue, fruits, concombres et crème. En revanche, l’e-liquide au goût de tabac, de menthe et de menthol continuera d’être vendu.

Dans un communiqué, l’entreprise veut redémarrer « de zéro » l’ensemble du secteur du vapotage et pour y parvenir, Juul doit « gagner la confiance de la société en travaillant avec les régulateurs, les pouvoirs publics » ainsi que tous les acteurs qui luttent contre le vapotage des jeunes. Le fabricant entend se poser comme une « alternative » à la cigarette pour les fumeurs adultes.

Le message va-t-il passer ? Rien n’est moins sûr. Le secteur du vapotage ressemble au far-west, les constructeurs et les boutiques ont poussé comme des champignons ces dix dernières années, sans que les études cliniques puissent déterminer l’éventuelle dangerosité de la pratique. Avec l’épidémie actuelle qui touche les États-Unis, la tentation est forte pour les autorités d’interdire purement et simplement la vente d’e-cigarettes, comme c’est désormais le cas en Inde.

Sandy Hook : une théorie du complot coûte cher à son auteur

La fusillade de Sandy Hook a marqué les esprits aux États-Unis : en 2012, Adam Lanza, âgé de 20 ans, se rend lourdement armé dans cette école primaire pour y tuer 27 personnes dont 20 enfants, avant de se donner la mort. Le drame a relancé le débat sur les armes à feu, mais rapidement il a aussi attiré les théoriciens du complot qui dans leur délire y vont vu un hoax.

Délire complotiste

C’est le cas de James Fetzer et Mike Palacek, coauteurs du livre « Personne n’est mort à Sandy Hook ». Leur thèse est que le massacre n’est rien d’autre qu’une mise en scène organisée par l’administration Obama afin de restreindre le droit aux armes. Et que les victimes n’ont jamais existé : les familles éplorées ne sont que des acteurs ayant bricolé des actes de décès.

Leonard Pozner, père de Noah, un petit garçon de 6 ans mort à Sandy Hook, a décidé de riposter. Avec d’autres parents de victimes, il a créé une association pour attaquer les complotistes qui, de plus, n’ont cessé de harceler les familles. Il a porté plainte contre les deux auteurs du livre, et il a gagné chacun de ses procès.

En septembre, Pozner obtenait un dédommagement de la part de Palacek qui a accepté la décision du tribunal. Oui, le certificat de décès de Noah est « authentique », a-t-il admis. James Fetzer est un dur à cuire : il a beau avoir perdu devant le tribunal qui l’a condamné à un dédommagement de 450.000 $, il n’en démord pas. Il va faire appel du jugement, estimant être le porte-voix des « citoyens journalistes » luttant contre « l’influence des fake news ».

Pour le père de famille, cette victoire contre les deux complotistes envoie le message que les actions ont des conséquences pour ceux qui utilisent internet pour « victimiser à nouveau et terroriser des personnes vulnérables ». Leonard Pozner ne recevra sans doute pas l’argent que lui doit Fetzer : sa situation financière ne lui permet pas de verser l’amende…

The Batman : on connait l’acteur qui jouera L’Homme-Mystère

Matt Reeves, la réalisateur de The Batman, est en train de composer un casting aux petits oignons. Après Robert Pattinson dans le rôle-titre, puis Zoe Kravitz dans celui de Catwoman, la production du film a donné le nom de l’acteur qui sera une des némésis de Bruce Wayne dans le film : le Riddler, alias Edward Nygam, alias l’Homme-Mystère.

Un acteur de premier plan

C’est l’acteur et réalisateur Paul Dano qui entrera dans le costume vert de l’ennemi de Batman aux énigmes retorses. Paul Dano fait régulièrement sensation dans ses rôles, comme cela a été le cas dans There Will Be Blood, 12 Years a Slave, Little Miss Sunshine, Prisoners… L’an dernier, il sortait son premier film en tant que réalisateur, Wildlife. Là aussi un succès critique.

Dans The Batman, Paul Dano interprétera Edward Nashton, ce qui était son nom d’origine dans les comics. Il ne reste plus à espérer qu’il fera un bien meilleur méchant que le dernier acteur ayant incarné L’Homme-Mystère, à savoir Jim Carrey dans Batman Forever… Le Batman de Matt Reeves étant parti sur une veine plus réaliste, cela devrait être le cas.

Robert Pattinson se frottera donc à plusieurs méchants : outre Catwoman, au rôle ambigu, et The Riddler, il pourrait aussi affronter le Pingouin qu’incarnerait un autre acteur intéressant, Jonah Hill. On devrait aussi compter au casting Jeffrey Wright dans le rôle du commissaire Gordon. Le film est prévu pour 2021.

OnePlus 8 Pro : Les premières fuites révèlent son design

Crédits : @OnLeaks & 91Mobiles.

Seulement quelques semaines après de premières fuites sur le prochain smartphone d’OnePlus, le célèbre @OnLeaks sur Twitter, s’allie avec le site 91Mobiles pour dévoiler les premiers détails de sa version pro. Suite au lancement récent de son OnePlus7T Pro et aux « leaks » concernant le OnePlus 8, le constructeur chinois semble revenir sur certaines de ses idées. En effet, grâce à la fuite de ces nouvelles informations, on remarque, qu’à la différence de son petit frère, l’OnePlus 8 Pro ne devrait pas comporter de tiroir mécanique pour sa caméra frontale. Un minuscule objectif se trouverait dans un trou percé au niveau du coin supérieur gauche de son écran courbé. La taille de ce dernier approcherait d’ailleurs davantage des 6,65 pouces que des 6,5, a priori, prévus pour l’OnePlus 8. Enfin, autre révélation : au dos de l’appareil, le module photo à trois capteurs optiques s’accompagnera probablement d’un quatrième, de type ToF, pensé pour la prise de plans en 3D et la réalité augmentée.

Pour rappel, la présentation officielle n’est attendue que pour juin 2020 et les informations révélées aujourd’hui ne sont possiblement pas le reflet de la réalité.

Vous pourrez bientôt passer un week-end dans la maison de rêve de Barbie à Malibu

Crédits : Airbnb.

Vous aimez vraiment beaucoup le rose ? Ça tombe bien : Barbie part justement quelques jours au Texas et Airbnb loue sa maison pour une occasion littéralement unique. Un seul client chanceux (ainsi que trois membres de sa famille ou de ses amis, au maximum), prêt à débourser environ 54€ par nuit, aura en effet le loisir de séjourner dans une version grandeur nature officielle de la maison de rêve de Barbie, à Malibu en Californie ! Pour cela, il faut enregistrer une réservation sur le site de la plate-forme ce mardi 23 octobre dès 20h, auprès de Barbie elle-même.

A l’occasion des soixante ans de la célèbre poupée articulée, la marque s’est alliée à Airbnb pour reproduire sa fameuse maison à taille humaine. Construite de plain-pied et sur plusieurs étages, la maison – où évidemment tout, ou presque, est rose – comporte un terrain de sport, une salle de cinéma et même un espace aménagé pour la méditation. Summum du détail, comme pour la maison de poupée d’origine, la maison s’accompagne même d’un toboggan rose donnant sur une piscine à débordement ! A l’intérieur, l’heureux locataire éphémère aura aussi accès à une impressionnante variété de costumes et vêtements typiques de la poupée Barbie relatant son histoire. Enfin, de multiples activités sont prévues durant le séjour : un cours d’escrime donné par Ibtihaj Muhammad, médaillée olympique de bronze en 2016 et modèle pour la première poupée Barbie voilée ; un cours de cuisine du monde interactif avec l’une des chefs les plus réputées de Malibu, ; ou encore une visite des coulisses du Centre spatial Columbia Memorial en compagnie de Jill Meyers, pilote et ingénieure aérospatiale. Comme vous l’aurez remarqué, elles seront toutes menées par des femmes.

Passer de telles vacances sera donc bientôt possible, seulement du 27 au 29 octobre inclus, sur réservation le 23. Rien n’a été annoncé sur ce qu’il adviendra de la maison par la suite. En parallèle, Airbnb promet de faire un don au GoFundMe de la marque Barbie, le « Dream Gap Project », voué à financer l’éducation de jeunes filles à travers le monde.

Samsung Galaxy S10 : le capteur d’empreintes pointé du doigt pour manque de sécurité

Avec son capteur d’empreintes digitales ultrasonique, Samsung pensait pouvoir révolutionner la sécurité biométrique en proposant un modèle à ultrasons en lieu et place des capteurs biométriques traditionnels. Pourtant, ce capteur utrasonique n’a pas vraiment fait l’unanimité, puisqu’il se révèle parfois assez capricieux, et s’incline systématiquement en terme de rapidité face à ses concurrents qui ont eux aussi choisi un capteur d’empreinte sous l’écran. Sauf que cette fois-ci, c’est même la sécurité du capteur des Galaxy S10 qui est mise à mal… à cause d’un simple film de protection.

Le lecteur d’empreintes digitales ultrasonique des Galaxy S10 de Samsung est actuellement pointé du doigt, et c’est le cas de le dire. Selon BBC News, une utilisatrice britannique aurait contacté le constructeur après s’être rendue compte que n’importe quelle personne de sa famille pouvait déverrouiller son Galaxy S10, car toutes les empreintes étaient reconnues par le smartphone. Le problème serait apparu après qu’elle a apposé un film de protection bon marché à son Galaxy S10.

Alerté du problème, Samsung a indiqué « être au courant du dysfonctionnement de la reconnaissance d’empreintes du Galaxy S10 », note BBC News. D’autres utilisateurs auraient en effet déjà rencontré ce problème après la mise en place d’un film de protection sur leurs smartphones. Le problème serait dû à un espacement trop prononcé entre la protection et le capteur d’empreintes, ce qui aurait pour conséquence de perturber son bon fonctionnement. Malgré tout, le problème pourrait bien être comblé de façon logicielle grâce à un futur correctif promis par Samsung la semaine prochaine. En attendant, évitez de mettre un film de protection intégrale sur votre Galaxy S10 si vous tenez à conserver vos données en sécurité.

Beats Solo Pro, plus de simplicité

Beats by Dre vient d’annoncer l’arrivée il y a quelques jours de son nouveau casque, le Solo Pro, son premier casque supra-auriculaire avec une réduction de bruit active.

« La forme du Solo est incroyablement populaire, avec plus de 30 millions de ventes à ce jour » a déclaré Luke Wood, Président de Beats by Dre.

De part son nom, on comprend que le Solo Pro prend son inspiration du Solo 3 Wireless. On retrouve ainsi un design assez similaire mais avec une finition plus qualitative. Les coussinets ont été revus pour être plus épais et donc plus confortables, même pendant une longue période d’écoute. Disponible en version noire, crème et grise, une collaboration avec l’artiste Pharrell Williams apporte trois couleurs supplémentaires : bleue foncée, rouge et bleue claire. Tous ont une finition mate. Bien évidemment, le son a été revu pour proposer une nouvelle qualité sonore.

« Je suis là depuis les débuts de Beats et j’ai collaboré sur plusieurs projets au cours des dix dernières années », a déclaré Pharrell Williams. « En tant que producteur de musique et artiste, je suis ravi d’avoir contribué à la conception et à la sélection d’une gamme dynamique de couleurs pour un casque aussi novateur et aussi axé sur le son. J’espère que l’expérience audio vous inspire autant de créativité et de concentration qu’à moi, et j’ai hâte de bientôt partager notre campagne mondiale. »

Le Solo Pro est alimenté par la puce Apple H1, comme sur les AirPods 2 et les PowerBeats Pro, ce qui assure une connexion sans problème et stable. Il est bien évidemment compatible avec n’importe quel appareil mais bénéficie d’un appairage plus simple sur les appareils iOS. Mais ce n’est pas tout puisque le Solo Pro est compatible avec le partage audio d’Apple grâce aux puces Apple W1 et Apple H1. Les commandes sont toujours physiques sur l’oreillette droite et il suffit maintenant de déployer le casque pour le mettre en route et de le refermer pour l’éteindre. Un bouton sous l’oreillette de gauche permet de basculer entre le mode Transparence et la réduction de bruits.

Comme on vous l’a dit plus haut, le Solo Pro propose une réduction de bruit active et s’appuie sur la technologie Pure Adaptive Noise Canceling (Pure ANC) issue des Beats Studio3 Wireless pour essayer non seulement de supprimer les bruits ambiants mais aussi de s’adapter à l’environnement autour de l’utilisateur. Et parce que le Solo Pro propose une réduction active, il est toujours bon de pouvoir entendre le monde extérieur. Du coup, Beats introduit sa technologie Transparence qui permet ainsi d’écouter l’extérieur mais avec un filtrage plus naturel que les concurrents.

Le Solo Pro propose une autonomie de 22h (40h sans réduction de bruits) et permet d’avoir une autonomie de 3h en seulement 10 minutes de charge. Comptes 299,95 euros pour une disponibilité à partir du 30 octobre.

[Test] Sony WF-1000X Mark III, la référence True Wireless

Il y a deux ans, Sony avait surpris son petit monde avec ses premiers écouteurs True Wireless, les WF-1000X. La promesse était grande avec les premiers écouteurs True Wireless et surtout avec une annulation de bruit active. Mais la marque nippone était quelque peu trop en avance. La technologie n’était pas encore prête, l’autonomie ne dépassait pas les deux heures (au mieux) et surtout, les déconnexions et les pertes de synchronisation étaient trop fréquentes. Du coup, pas de Mark II l’année dernière et on pensait même que Sony avait finalement abandonné ce type de produit.

Voici donc cette année les nouveaux WF-1000X Mark III et autant le dire de suite, Sony n’y est pas allé avec le dos de la cuillère et nous livre des écouteurs True Wireless d’excellente facture et surtout avec la promesse des tous premiers modèles, et cela tombe bien, le marché des écouteurs True Wireless explosent et il n’y a jamais eu autant de concurrence.

Les WF-1000XM3 reprennent plus ou moins le design de ses prédécesseurs. Ce sont des intra-auriculaires pour une meilleure tenue dans le canal auditif. Les écouteurs ne ressortent pas trop, contrairement aux modèles de Bose par exemple, mais ne sont pas aussi discrets que des Jabra E65T tout de même. De couleur noire et cuivre, ils restent discrets quand ils sont portés. Aucun soucis pour les porteurs de lunettes puisqu’il n’y a pas d’arceau comme les PowerBeats Pro de Beats. Ils sont livrés dans une petite boîte tout ce qu’il y a de plus classique avec différents embouts de tailles différentes. Le boîtier de rangement reste de taille raisonnable mais ce n’est clairement pas le plus petit. Il assure bien évidemment la charge des écouteurs. En déplacement, le boîtier permet l’équivalent de trois recharges, ce qui amène les WF-1000X Mark III à proposer un total d’environ 24h en tout et pour tout. Par charge, les écouteurs ont tenu entre 5h et 6h, ce qui est plus que bien. Si vous n’utilisez pas la réduction de bruit, vous pouvez ajouter une autonomie de 2h soit 8h de plus au total. Dans mes tests, je n’ai jamais utilisé les WF-1000XM3 sans la réduction de bruit mais cela m’a permis de ne recharger le tout qu’une fois par semaine. Très pratique. Dans le packaging, on retrouve bien évidemment un câble de recharge USB-C, on regrette juste que le boîtier n’embarque pas de recharge sans-fil mais avec une recharge par semaine, cela ne m’a pas spécialement manqué. A noter enfin que 10 minutes de recharge vous assure 1h30 d’autonomie.

Tout dépendra bien évidemment des oreilles mais dans notre cas, une fois en place, les écouteurs ne bougent plus et ce, quelque soit l’activité. D’ailleurs, une petite astuce pour tester la tenue des écouteurs True Wireless, c’est de les porter pendant que vous mangez un bon burger ou tout autre plat qui demande d’ouvrir grand la mâchoire et de mâcher énergiquement. On reviendra plus tard sur la réduction de bruit active mais le fait que ces écouteurs soient intra-auriculaires assurent une certaine isolation déjà. Si on entend encore le monde extérieur, ce ne sont pas des AirPods non plus. Les écouteurs sinon, sont en soi super légers et on les a vite oubliés. Ils résistent à une certaine dose de transpiration mais ce ne sont clairement pas des écouteurs certifiés pour le sport donc pour les plus sportifs, il faudra faire attention.

Pour la partie réduction de bruit, autant le dire de suite, elle est super performante. Elle n’est pas au niveau du WH-1000X Mark III mais pour des écouteurs, c’est diablement efficace dans la vie de tous les jours. Les WF-1000X Mark III embarquent la puce QN1e de Sony qui est non seulement efficace contre les bruits mais surtout, a été développée pour consommer moins d’énergie. A cela s’ajoute une connexion Bluetooth directe de la source audio vers chacun des écouteurs, ce qui évite les désynchronisation quand on regarde une vidéo par exemple, ce qui est loin d’être le cas de la majorité des écouteurs True Wireless sur le marché. Du coup, très bonne surprise de voir qu’on n’a pas eu de déconnexions pendant la période de test. En revanche, on n’a toujours pas la possibilité d’appairer plusieurs appareils en même temps, donc si on change d’appareil, il faudra ré-appairer. L’avantage donc du NFC sur Android qui permet d’appairer assez rapidement.

Pour les contrôles, cela se résume à une petite surface tactile sur chacun des écouteurs. Par défaut, un appui sur l’écouteur droit permet de lancer/arrêter votre musique et un appui long pour lancer l’assistant vocal alors que sur celui de gauche, c’est l’activation ou non du contrôle ambiant. En parlant de contrôle ambiant, j’ai préféré le désactiver parce que je ne trouve pas l’automatisation du niveau de réduction super efficace, ça ne l’était pas sur le WH, ça ne l’est pas ici non plus. En laissant appuyé sur l’écouteur gauche, on retrouve la possibilité d’écouter le monde extérieur. En revanche, seuls les appuis sont gérés donc on ne pourra pas contrôler le volume par exemple, il faudra passer par votre source. Et enfin, pour avancer vers le prochain titre, c’est deux appuis sur l’écouteur droit, et trois pour revenir en arrière. Classique.

Et enfin, pour le son, on peut résumer les WF-1000X Mark III à un WH-1000X Mark III, le casque anti-bruit phare de Sony, mais en tout petit. Le son est équilibré avec des graves précises et présentes. Il a beaucoup de profondeur même s’il peut paraître plat par moment mais avec la réduction de bruit, on l’oublie assez vite, et cela ne concerne que certains styles de musiques. On a pu tester avec différents types de musiques et le moins que l’on puisse dire, c’est que les WF-1000X Mark III s’adaptent à tout. A noter aussi la technologie DSEE HX qui permet d’améliorer sensiblement la qualité sonore quand la source n’est pas bonne. On retrouve en plus une application super complète qui embarque des égaliseurs pour personnaliser au mieux votre style de musique. Et avec la réduction de bruit en plus, on se retrouve avec un combo des plus efficaces pour profiter de sa musique.

Galerie